Article

Regards croisés, médiatrices indépendantes #5 – Stephanie Buiguez

Aujourd’hui, la médiation culturelle innove et se renouvelle en sortant des théâtres, des musées ou des bibliothèques pour inventer d’autres chemins à leur côté.

En choisissant de devenir indépendante, j’ai eu besoin de rencontrer d’autres médiateurs – médiatrices principalement – qui ont fait un pas de côté et qui ont osé se lancer dans des projets de médiation innovant. L’échange de pratiques étant essentiel à mes yeux, je partage avec vous ces rencontres, dans l’espoir qu’un jour nous puissions tous-tes se regrouper pour valoriser ces nouvelles formes de médiations…

C’est chose faite depuis le 1er juillet avec la création de WOW – collectif de médiation culturelle indépendante ! plus d’informations par ici

Je vous propose le portrait de personnes inspirantes, passionnées et engagées.
Le principe : les inviter à répondre à 5 questions à priori simples et enfantines mais qui viennent questionner le sens de notre métier et de notre engagement.

5ème rencontre avec…

Stephanie Buiguez
Intervenante artistique spécialisée Petite Enfance et Entrepreneure au féminin

Qui es-tu ?

Je m’appelle Stephanie et je suis aujourd’hui intervenante artistique auprès du public des bébés/enfants. J’écris « aujourd’hui » car mon parcours est atypique.

Après mon BAC, j’ai fait une classe préparatoire et une École Supérieure de Commerce. J’ai beaucoup voyagé pendant mes études et j’ai commencé à travailler en contrôle de gestion financier à Paris. En 6 ans de jeune vie professionnelle, j’ai changé 5 fois d’entreprise. Je crois que ce métier ne me correspondait tellement pas, que j’essayais d’insuffler un peu de dynamisme en changeant de poste ! Et puis, en arrivant à Marseille, après une expérience professionnelle « douloureuse » j’ai fait un bilan de compétence.

J’ai eu envie de vivre pour moi et de faire ce qui me plaisait vraiment ! Passionnée des arts et artiste à mes heures perdues, j’ai eu envie d’en faire mon métier. S’est posé pour moi la question de la légitimité durant mon parcours de reconversion car je n’avais ni formation artistique ni formation dans le domaine de l’enfance. Puis j’ai réalisé que j’avais un rapport personnel à l’art et une vision de l’art qui m’était propre et qui, même sans parcours théorique, pouvaient être partagées !

Que fais-tu ?

Aujourd’hui je suis fière de dire que je fais un métier qui me passionne ! Je suis intervenante artistique. J’anime des ateliers d’éveil artistique pour les bébés et les enfants.

J’anime des ateliers de peinture parent-bébé. Le but de ces ateliers est de permettre aux bébés de découvrir un espace de liberté, où tout est permis, sous l’œil bienveillant de son parent. Ils sont à destination des bébés de 8 mois à 3 ans.

J’anime aussi des ateliers pour les enfants plus grands, à partir de 4 ans. Parfois sur un thème d’expression libre, d’autres autour d’un artiste, d’une œuvre ou d’un sujet (les émotions, la nature, …).

Pourquoi le fais-tu ?

Ce que je fais via Des Pinceaux et Des Rêves est né de deux volontés profondes. La première est de proposer l’art comme un moyen de s’exprimer et faire changer les choses. La deuxième, est de permettre aux adultes de demain un lâcher prise et une ouverture au monde plus forte.

Il m’est alors apparu que c’était auprès du public des enfants que cela se jouait. J’avais profondément envie de leur transmettre ma vision de l’art et du monde via les ateliers, pour qu’ils soient demain des adultes plus épanouis.

J’ai aussi envie de rendre l’art plus accessible et décomplexé. J’essaie de montrer aux enfants que la création n’a pas besoin d’être synonyme de technique plastique. Qu’on a tous en nous cette pulsion de création et qu’il suffit juste de lâcher prise pour lui laisser toute la place de s’exprimer.

Comment le fais-tu ?

Dans les ateliers bébés, je crée une bulle de liberté, où le bébé a un temps pour s’exprimer et expérimenter sans contraintes. Ces moments sont rares dans la vie, même pour un bébé ! Il y a toujours la préoccupation de ne pas se salir, de faire attention, d’avoir un résultat. Je veux, pendant les ateliers de peinture parent-bébé, permettre aux deux de se libérer de ça ! C’est la première étape vers la liberté et plus tard la liberté d’expression, car on a assez confiance en soi pour le faire !

Dans les ateliers avec les enfants plus grands, j’utilise l’art comme un moyen ! Je ne me focalise jamais sur le résultat et même j’invite les enfants à s’en détacher ! Que ce soit à l’école ou de retour chez eux, l’attendu du résultat est très présent. J’ai à cœur d’offrir un moment durant lequel c’est le chemin qui compte. Cela permet à l’enfant d’être plus libre et de prendre en confiance, car il n’a pas se comparer aux autres, il ne peut que libérer sa créativité ! J’aime aussi faire travailler les enfants en groupe car l’art est aussi un prétexte pour apprendre à se respecter et partager son imaginaire.

Quelles sont tes aspirations pour l’année à venir ?

Maintenant que je suis lancée dans cette dynamique de création et d’entrepreneuriat, j’ai plein de projets en tête !

Je vais faire grandir Des Pinceaux et Des Rêves en continuant d’animer les ateliers. J’ai envie de créer de nouveaux partenariats, d’être présente dans plus de lieux à Marseille ! Bref, de continuer de planter cette créativité chez les plus petits !

J’ai aussi des projets artistiques personnels qui sont en cours de réalisation. En tant que femme entrepreneure, et ayant expérimenté une reconversion professionnelle, je suis très engagée pour faire avancer les choses de ce point de vue-là. Avec mon amie Emmanuelle Millet on travaille sur un projet artistique pour mettre en lumière les femmes entrepreneures issues d’une reconversion professionnelle. Le but ? lever le voile sur le syndrome de l’imposteur (qui touche beaucoup de femmes entrepreneures et surtout issues d’une reconversion : j’en suis l’exemple !) et donner confiance aux femmes qui ont envie de se reconvertir mais qui n’osent pas.

Cette année s’annonce chargée mais exaltante ! Avec de nouveaux challenges mais avec toujours la même force et la même conviction : celle d’être enfin moi, à ma place et à faire un métier qui a du sens !

Pour en savoir plus :

Rendez-vous sur le site Des Pinceaux et des Rêves qui présente les services proposés par Stephanie Buiguez.

Soutenez le projet Femmes entrepreneuRs

Partager l'article

3 comments

Stéphanie Buigez est une personne rare qui allie la douceur au savoir faire. Quelle incroyable trajectoire de vie! Et quelle chance ont ces enfants! J’apprécie particulièrement l’idée que ” c’est le chemin qui compte ” sans se focaliser sur le résultat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Réalisations similaires

Regards croisés, médiatrices indépendantes #6 – Spécial WOW

Article
Marlene_Plein_Les_Mirettes

Regards croisés, médiatrices indépendantes #4 – Marlène Lahalle

Article

Regards croisés, médiatrices indépendantes #3 – Claire Buisson

Article